Tout savoir sur la microbiote vaginale

Microbiote vaginal : comment en prendre soin ?

Microbiote vaginal ? Connaissez-vous ces termes ? Si vous êtes une femme et que vous n’avez jamais entendu parler de lui, c’est fort dommage… et malheureusement très courant. Le microbiote joue un rôle majeur dans la santé d’un être humain et pourtant, il reste obscur pour la majorité des personnes. En le connaissant et le traitant comme il se doit, vous éviterez beaucoup de problèmes médicaux. Découvrons-en plus.

Qu’est-ce qu’un microbiote ?

Un microbiote est un ensemble de bactéries présent dans votre corps. Il y en a plusieurs : le microbiote intestinal, le microbiote buccal et pour les femmes, le microbiote vaginal. Pour en savoir plus sur le sujet, rendez-vous sur un site spécialisé comme microbiotes-sante.fr.

Ils se constituent dès la naissance et sont rapidement composés de milliards de bactéries. Mais contrairement à ce que pensent les personnes ne connaissant pas la médecine ou la biologie, les bactéries ne sont pas toutes mauvaises. Les « bonnes » renforcent vos défenses immunitaires et luttent contre les virus et autres infections. Sans elles, vous tomberiez tous les jours malades et vous destineriez à une mort précoce et certaine.

Les microbiotes ne doivent donc pas être combattus ou éliminés, mais favorisés. Voici nos conseils par rapport au microbiote vaginal.

Les bons réflexes pour votre microbiote vaginal

L’hygiène est évidemment un point clé, mais il ne faut pas en faire trop. Ainsi, évitez les produits trop agressifs sur votre sexe et préférez plutôt des soins adaptés à cette zone de votre corps. Le gant de toilette est à bannir car il est un véritable nid à microbes.

Par contre, lavez-vous bien après chaque rapport sexuel et essayez d’uriner. Le fait d’aller aux toilettes élimine une grande partie des mauvaises bactéries transmises lors de ces moments.

Limitez également la prise d’antibiotiques. Ils sont très bien pour vous soigner quand vous avez attrapé un virus. Mais malheureusement, beaucoup de personnes en prennent trop souvent. Dès qu’un petit rhume hivernal survient ou qu’un mal de tête se fait ressentir, on saute sur la boîte d’antibiotiques au fond de son placard. Au final, le corps devient immunisé et les bienfaits de ces prises se font de plus en plus rares. Pis, ils fragilisent sur le long terme votre microbiote vaginal.

À l’inverse, la prise de probiotiques est vivement conseillée. Les probiotiques se retrouvent dans des aliments comme le kéfir, la choucroute, le yaourt nature, la soupe miso… Cependant, il est parfois peu évident de consommer ces aliments en grande quantité. Par conséquent, des laboratoires comme Pileje commercialisent des probiotiques dans leurs gammes de compléments alimentaires. Certains médecins généralistes aiment en prescrire à leurs patients montrant des problèmes au niveau de leur microbiote vaginal ou victimes de cystites régulières.

Ces probiotiques montrent également d’excellents résultats chez les femmes souffrant de sécheresse vaginale ou de douleurs après la ménopause.

Encore mieux, les probiotiques agissent également sur les autres microbiotes dont nous parlions précédemment (buccal et intestinal). Ils ont donc des retombées positives sur tous les problèmes de santé que l’on peut rencontrer avec son estomac comme les diarrhées fréquentes, les ballonnements désagréables après les repas ou les constipations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *