in

Pourquoi et comment installer sa société en Suisse

Actuellement, la Suisse est l’une des destinations les plus prisées des entrepreneurs français pour les multiples opportunités d’affaires qu’elle offre. Voisin de la France, ce pays helvète dispose aussi de nombreux attraits tant sur le plan économique que démographique ou en matière d’infrastructures. Ce sont autant de bonnes raisons d’y implanter votre entreprise et nous vous détaillons les démarches à effectuer pour y parvenir.

Pourquoi installer sa société en Suisse ?

Sur le plan géographique

Si vous devez choisir un emplacement où installer votre activité commerciale ou professionnelle, vous le ferez sans doute dans un lieu dont les caractéristiques géographiques et économiques sont favorables. C’est le cas de la Suisse dont la position stratégique et la structure fédérative en font un carrefour de rencontre de plusieurs cultures et diverses langues.

Grâce à son environnement politique stable qui préconise la liberté de décision, les bases de décision qui y sont prises le sont aussi à long terme et la libre concurrence est protégée. Cet environnement favorise la création d’entreprises et la pérennité de leurs activités, même pilotées à distance, mais gérées par le biais d’un fiduciaire basé à Genève comme Rister.fr.

Sur le plan économique

Sur le plan économique, la Suisse s’avère aussi être un pays favorable où installer son entreprise, car il dispose d’un PIB élevé qui fait de son économie la plus concurrentielle au monde. Son taux de chômage de 3 % environ en 2013 signifie aussi un taux d’activité très élevé, donc, des rentrées d’argent stables pour les consommateurs. N’étant pas membre de l’UE, la Suisse dispose aussi de sa propre monnaie, le CHF, l’une des plus fortes. Le secteur des services et des nouvelles technologies y est aussi très étendu, constituant même le principal atout économique du pays.

 

En matière d’infrastructure

Coté infrastructure, le pays helvétique en dispose également, parmi les plus développées et fiables au monde. En y installant votre enseigne, vous bénéficiez ainsi d’infrastructures TI très élaborées, avec des moyens technologiques modernes pour des conditions de travail favorables à votre activité. Des biens immobiliers, dont des terrains à bâtir, y sont en outre accessibles aux ressortissants étrangers, la restriction de la propriété foncière ayant été assouplie récemment.

Une main-d’œuvre accessible

Comme une entreprise ne peut pas se développer sans une main-d’œuvre qualifiée, en choisissant de vous implanter en Suisse, vous pouvez en trouver selon vos besoins. Certes, elle est assez coûteuse, mais sa productivité est élevée, car elle très motivée par un niveau salarial satisfaisant. Que son coût ne vous freine toutefois pas dans vos projets, il reste encore inférieur à ceux des autres espaces économiques concurrents. En outre, les coûts salariaux indirects et ceux de l’assurance sociale restent bas.

L’accessibilité aux divers marchés

Depuis la Suisse, vous pouvez aussi accéder tant au marché local qu’à ceux des autres pays européens. Rien qu’à l’intérieur, vous avez à votre portée près de 8 millions de consommateurs dont le pouvoir d’achat n’a rien à envier à d’autres. Si vous êtes ambitieux, les 500 millions de consommateurs du marché européen vous attendent aussi et vous pouvez les atteindre depuis la Suisse. Ce sont autant de raisons de la privilégier pour y installer votre siège social, centre de services ou succursale à l’étranger.

Comment installer son entreprise en Suisse ?

Une fois que vous avez choisi la Suisse comme lieu d’implantation de votre entreprise, vous devez ensuite effectuer quelques démarches pour sa mise en place.

Savoir calculer le coût de son implantation

La première étape consiste à établir le coût probable de cette implantation afin de vous préparer à son financement. Cela inclut les frais de fondation de sa structure juridique, dont le droit de timbre, l’apport en capital, les frais de constitution de la société, etc. Il en est de même pour les frais relatifs à l’installation et à la gestion de vos locaux d’entreprise, des entreprises spécialisées dans ces domaines existant en Suisse.

Choisir sa forme juridique

En parallèle, vous devez choisir la forme juridique qui s’adapte le mieux à votre activité sur le sol suisse. Globalement, les formes juridiques possibles ressemblent assez à celles existant en France, ce qui vous aide à vous y retrouver facilement. Vous avez le choix entre la raison individuelle, la succursale, la société simple, la société en commandite simple et la société en nom collectif. Généralement, au moins une personne doit représenter votre entreprise, gérant ou directeur et être domiciliée dans le pays helvétique. Si cela n’est pas possible, faire appel à un fiduciaire est la solution.

Se conformer à la fiscalité locale

Conformez-vous ensuite à la fiscalité locale en vigueur, la Confédération suisse, les cantons et les communes prélevant un impôt sur votre activité. Son taux varie pourtant selon le canton et la commune, mais aussi suivant la forme juridique de votre entreprise. Sont assujetties à l’impôt sur le bénéfice et le capital, les sociétés de capitaux et les personnes morales. Le capital et les sociétés de personnes le sont en outre via chaque associé « personne physique ».

Le taux de la TVA est également attractif en Suisse, le taux normal ne s’élevant qu’à 8 % de votre chiffre d’affaires. Si vous entendez exceller dans le secteur de l’hébergement, celui-ci n’est que de 3, 8 %, réduit encore à 2, 5 % pour la vente de produits alimentaires, boissons non alcooliques, livres, journaux, etc. Si votre chiffre d’affaires est inférieur à 100 000 CHF, vous pouvez en être exonéré, quelle que soit votre forme juridique.

En comptabilité, les comptes annuels pour chaque exercice tels que bilan, comptes de bénéfices et de pertes doivent aussi être établis.

Respecter le droit du travail en vigueur sur place

En vous implantant en Suisse ou dès lors que vous engagez un collaborateur, vous devez aussi respecter les règles locales en vigueur dans le domaine du droit du travail. Cela concerne le contrat de travail, les horaires de travail, les jours fériés et vacances, etc.

S’informer auprès des experts locaux

Une fois sur place, informez-vous aussi au maximum sur le monde de l’entrepreneuriat suisse en assistant à des réunions, ateliers et conférences dirigés par des experts dans le domaine. Grâce à cela, vous pouvez accélérer le développement de votre entreprise ou pourquoi pas, trouver de nouvelles idées plus fructueuses.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Comment avoir des dents blanches naturellement ?

Comprendre l’évolution des réseaux sociaux dans un monde ultra connecté