Sélectionner une page

Comment déstabiliser un pervers narcissique ?

Comment déstabiliser un pervers narcissique ?

Des “manipulateurs” nous en côtoyons plus que nous le soupçonnons… Et ils ne sont pas seulement une plaie pour les femmes. Dans le monde de l’entreprise, ce sont généralement des collègues toxiques (féminines aussi) dont on aimerait bien se débarrasser. Dans la vie privée, ce sont des parents, des conjoints avec lesquels il faut composer. Voici une méthode facile que Pierre Moorkens, cofondateur de l’INC, a partagé lors du Salon RH de Genève en septembre dernier.
D’abord, une personne manipulatrice, c’est quoi ? Pour comprendre, il faut imaginer que nous avons toutes une place qui nous est propre sur un axe domination/soumission. Il s’agit de notre positionnement social (instinct grégaire) ancré définitivement et de façon irréversible dans notre cerveau vers l’âge de 8 ans (je sais, c’est moche). Cette hiérarchie inconsciente, purement “animale”, s’acquière en fonction de l’éducation donnée par nos parents et de la réussite ou l’échec de nos premières interactions sociales (à la crèche, l’école, etc.). Un manipulateur a un instinct grégaire de dominant.
Alors comment les repère-t-on ? 1) Ils sont flatteurs quand tout à coup ils deviennent 2) culpabilisateurs. Comprenez que rien n’est jamais de leur faute – enfin vous savez. Puis 3) une fois qu’ils considèrent qu’ils sont allés trop loin ils reviennent vers vous avec des compliments. De quoi vous rendre folle !!! Les champions du monde de la mauvaise foi : c’est eux ! Dans les cas les plus graves (pathologiques) ce sont des pervers, des sadiques. Sur une échelle de 1 à 5, les 1 et 2 sont ok, les 3 sont limites et les 4 et 5 nécessitent un suivi psy. Attention avant de vous lancer dans la chasse aux sorcières, certaines personnes ont des personnalités qui s’apparentent à de la manipulation : tels que les animateurs et les compétiteurs (dans l’âme) !
Une fois que vous êtes certaine d’avoir repéré un “schéma” de communication et un comportement chronique voilà comment réagir face à la provocation d’un manipulateur.

Lutter contre un pervers narcissique

Restez calme. Comme expliqué ci-dessus et même si c’est dur à avaler : ils n’y peuvent rien ! C’est arrivé à une époque où ils étaient trop petits pour intervenir et changer leur destin.
Respirez un grand coup avant de leurs répondre, prenez votre temps pour peser vos mots. Pour info : ils détestent le silence. Comprenez qu’ils sont dans une démarche de conflit (de combat animal pour leur trône), ils n’attendent qu’une chose : vous faire réagir. Ne leur faîtes pas ce plaisir.
Répondez par des phrases courtes sans donner aucune justification. Ils n’attendent que cela de vous entendre argumenter. Et comme ils ont toujours raison, c’est une bataille perdue d’avance . Mettez les EUX devant leurs responsabilités et si possible rappelez leurs dans les faits (courts et précis) votre accord (celui qui engendre ce désaccord).
Et pour s’en débarrasser ? Documentez leurs engagements ! Il est plus facile de les mettre devant leurs contradictions avec une preuve écrite de leur main plutôt que des souvenirs qu’ils vont de toute façon travestir. A force d’acharnement, ils fuiront de peur de perdre leur place de “chef de meute”. Pensez à ces espèces dont les mâles détrônés par des plus vigoureux quittent le clan pour en squatter un autre…
Dernier tuyau, quand ils vous testent et vous demandent l’impossible, répondez par des phrases courtes et fermes : “non ce n’est pas possible” ou “non ça ne m’arrange pas”. Dans tous les cas, FUYEZ LA CONFRONTATION sous quelque forme que ce soit ! Si vous entrez dans le conflit, ils ont gagné (à moins d’être comme eux). Mieux vaut être plus intelligente ! Jouez sur vos compétences sociales et non animales. Pour finir de vous rassurer, la majorité menace beaucoup mais n’est pas réellement dangereuse . Ca devient plus compliqué sur des niveaux de domination pervers.
Ajout pour précision : l’idéal étant d’être à un niveau 0, dans l’Assertivité (l’affirmation) : ni agressive, ni asservie ou encore ni hérisson, ni paillasson !)

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This